Ceramix : de Rodin à Schütte

Initialement  proposée au Bonnefanten  Museum à Maastricht jusqu’au  31  janvier  2016, l’exposition Ceramix arrive enfin en France avec pour objectif de dresser un état des lieux de la céramique et donner une histoire à ce médium qui n’a jamais été écrite. Présenté simultanément à La  maison  rouge et à  Sèvres-Cité de la céramique, cet événement à l’ambition internationale réalisé sur l’idée de Camille Morineau, conservatrice du patrimoine et Lucia  Pesapane, historienne de l’art, les commissaires d’exposition, réunit près de 250 œuvres de 115 artistes issus de 25 nationalités. ↓

Jessica Harrison, Ruby, 2010, found ceramic resin, enamel paint, 19 x 11 x11 cm

Jessica Harrison, artiste très présente sur Ceramix avec ses Painted Lady. Ici, Ruby, 2010, found ceramic resin, enamel paint, 19 x 11 x11 cm

Ai Weiwei, Bowl of pearls, 2006 et Dropping a Han Dynasty Urn, 1995. Vue de l'exposition Ceramix au Bonnefanten Museum.

Ai Weiwei, Bowl of pearls, 2006 et Dropping a Han Dynasty Urn, 1995. Vue de l’exposition Ceramix au Bonnefanten Museum.

Ce médium complexe, toujours à la frontière entre art et artisanat, a depuis longtemps été considéré comme un « art mineur ». L’objectif de cette exposition est de pouvoir redorer le blason de ce matériau en explorant toutes les représentations qu’il a pu produire. Politiques, esthétiques, figuratives ou abstraites, l’exposition Ceramix souhaite examiner la création céramique. Les pièces sont réunies selon un mode chronologique ou thématique, voire monographique ; on trouve dans ce parcours « de Rodin à Shütte » l’ambition de démontrer au public la diversité de ce médium.

À travers des thèmes comme la céramique des avant-gardes, la céramique funk, ou les traditions revisitées, Ceramix comprend  au  total  24 thématiques dont 8 salles monographiques. En voici quelques exemples : ↓

Chiaro di luna, 1932, Arturo Martini. Présenté dans le thème Teatrini, l’Italie des années 1930 à aujourd’hui

Chiaro di luna, 1932, Arturo Martini. Présenté dans le thème Teatrini, l’Italie des années 1930 à aujourd’hui.

Kathy Butterly, Splash, 1998. Oeuvre présentée dans le cadre du thème Céramique funk

Kathy Butterly, Splash, 1998. Oeuvre présentée dans le cadre du thème Céramique funk.

Gabrielle Wambaugh, Marie Madeleine au Rocher mou, 2014. Oeuvre présentée dans le cadre du thème Hetero is, Erotic is.

Gabrielle Wambaugh, Marie Madeleine au Rocher mou, 2014. Oeuvre présentée dans le cadre du thème Hetero is, Erotic is.

Shary Boyle, King Cobra, 2010. Oeuvre présentée dans le cadre du thème : Sacré et profane les traditions revisitées.

Shary Boyle, King Cobra, 2010. Oeuvre présentée dans le cadre du thème : Sacré et profane les traditions revisitées.

Salle monographique consacrée à Johan Creten

Salle monographique consacrée à Johan Creten.

Le seul point négatif que peut présenter cette exposition est le manque de contenant. Les commissaires d’exposition ont souhaité, comme revendiqué dans l’une des thématiques de l’exposition, « laisser tomber le vase, casser l’assiette ». Pourtant, l’avantage de la céramique réside dans sa capacité à traverser les genres et les concepts. Vouloir faire un état de la diversité de la céramique tout en ignorant son côté artisanal semble dérisoire. Néanmoins, il faut admettre que cette exposition présente un bon constat de la céramique, dite « d’artiste ». Celle où les artistes plasticiens viennent utiliser la céramique périodiquement, en dehors de leur pratique habituelle. Les salles monographiques, quant à elles, portent un regard assez fidèle sur les créations de céramistes. ↓

Michel Gouery, Ray Gun n°2, 2015. oeuvre présentée dans le cadre du thème La compote humaine.

Michel Gouery, Ray Gun n°2, 2015. oeuvre présentée dans le cadre du thème La compote humaine.

Les commissaires d’exposition ont toutefois émis l’hypothèse, en conférence de presse, de consacrer une deuxième édition à l’exposition Ceramix en incorporant la partie artisanale, laissée de côté dans ce premier volet. ↓

Thomas Schütte, Basler Maske, 2014. Oeuvre présentée dans le thème Masques et mascarons.

Thomas Schütte, Basler Maske, 2014. Oeuvre présentée dans le thème Masques et mascarons.

Je vous invite à venir découvrir cette superbe exposition à La maison rouge et à la Cité de la céramique de Sèvres, jusqu’au 5 juin 2016.

Marine Coppens

 

Auteur: François BOUTARD

L'auteur de ce blog : déjà surnommé le "Jean-Pierre Coffe du rock" a décidé de vulgariser et faire connaître une autre de ses passions : l'art contemporain et le design. Community Manager et Rédacteur Web, il aime créer du contenu intelligible qui donne du sens à tous ceux qui veulent découvrir et se familiariser avec l'art contemporain et le design.

Partager cet article sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *