Jessica Harrison

Le 9 mars a ouvert à la Cité de la céramique de Sèvres et à la Maison Rouge la grande exposition CERAMIX, de Rodin à Schütte. Cet événement a pour objectif de dresser un état des lieux de la céramique contemporaine, à travers 250 œuvres de 115 artistes issus de 25 nationalités différentes. Durant la durée de cette exposition, j’aimerais vous parler des artistes que cette exposition met en lumière. Pour débuter ces présentations, je souhaiterais commencer par l’artiste qui a été révélé par la communication de l’événement : Jessica Harrison. Cette artiste, pourtant peu connue à l’origine, se retrouve sur tous les supports de communication de l’exposition et principalement sur les affiches, ce qui a rapidement créé sa popularité. ↓

Affiche de l'exposition CERAMIX, dos d'une pièce de Jessica Harrison

Affiche de l’exposition CERAMIX, dos d’une pièce de Jessica Harrison

D’origine  anglaise,  Jessica Harrison vit et travail actuellement en Écosse où elle expose régulièrement. Depuis que sa Painted Lady 4 est l’image de l’exposition Ceramix avec cette affiche, l’artiste est présente dans tous les articles traitant de céramique contemporaine. Ses Painted Lady deviennent les représentantes de cet art qui connaît un véritable engouement, grâce à leur aspect provocateur et inhabituel.

D’ordinaire, quand on parle de création céramique, on pense en premier lieu aux objets utilitaires ou aux poupées de porcelaine un peu kitsch que nos grands mères avaient toutes au-dessus de leur cheminée. Jessica Harrison détourne les codes en s’appropriant ces poupées, en changeant leurs attitudes, en les couvrant de tatouages. Dans certains cas, ses poupées sont même démembrées, repoussant, une fois encore, l’aspect dérangeant de ces créations d’un nouveau genre. ↓

Jessica Harrison, Painted Lady 2, 2014

Jessica Harrison, Painted Lady 2, 2014

Jessica Harrison, Ruby, 2010, found ceramic resin, enamel paint, 19 x 11 x11 cm

Jessica Harrison, Ruby, 2010, found ceramic resin, enamel paint, 19 x 11 x11 cm

Jessica Harrison, Painted Lady12, 19x6x6 cm, found ceramic, enamel paint

Jessica Harrison, Painted Lady 12, 19x6x6 cm, found ceramic, enamel paint

La petite taille de ces pièces évoque immédiatement la référence que Jessica Harrison veut donner aux bibelots. Elles ont d’ailleurs un aspect décoratif proche de l’utilité d’origine de ce type d’objet. Pourtant, ces sculptures sont présentées, au sein de l’exposition Ceramix, dans la partie « sacré et profane : les traditions revisitées ». C’est donc la preuve que les œuvres de Jessica Harrison sont destinées à réinventer le genre à travers une diversité de sujets tous plus décapants les uns que les autres.↓

Jessica Harrison, Lily, 2013, mixed media, 16x 17,5x 14 cm

Jessica Harrison, Lily, 2013, mixed media, 16x 17,5x 14 cm

En dehors de la céramique et de ses Painted Lady, Jessica Harrison utilise de nombreux autres matériaux dans des créations de grande qualité que je vous invite à découvrir sur son site Internet. ↓

Jessica Harrison, 00 :09 :34 / silicone, installation at The Whiskey Bond, Glasgow, 2013

Jessica Harrison, 00 :09 :34 / silicone, installation at The Whiskey Bond, Glasgow, 2013

Je  vous  suggère  de  venir  découvrir  Jessica  Harrison  ainsi  que  bien  d’autres  artistes  jusqu’au 12 juin à la Maison Rouge et à la Cité de la céramique de Sèvres pour l’exposition Ceramix.

Marine Coppens 

 

 

Auteur: François BOUTARD

L'auteur de ce blog : déjà surnommé le "Jean-Pierre Coffe du rock" a décidé de vulgariser et faire connaître une autre de ses passions : l'art contemporain et le design. Community Manager et Rédacteur Web, il aime créer du contenu intelligible qui donne du sens à tous ceux qui veulent découvrir et se familiariser avec l'art contemporain et le design.

Partager cet article sur :