FRAC PACA, vue de l’exposition de Thierry Fontaine, Vers le but, sur un des plateaux d’exposition du musée, ©FrançoisBoutard.

Écrit par

La collection du FRAC PACA à Marseille #2

Art contemporain, Blog, Interviews| Vues: 189

La suite de mon entretien avec Pascal Neveux, directeur du Fonds Régional d’Art Contemporain PACA depuis 2006…

Art Design Tendance : Y-a-t-il une volonté du FRAC de faire rentrer dans sa collection des artistes de la région ?

Pascal Neveux : Cela ne constitue pas un critère d’achat. Mais nous sommes très objectivement soucieux de rendre compte de la dynamique artistique de notre territoire. C’est pourquoi nous y prêtons une attention particulière, de la même façon que nous regardons attentivement les programmations des autres structures implantées sur la région. Et cette observation vient bien entendu nourrir par moment la collection.

A.D.T. : Et elle « voyage » souvent cette collection ?

P.N. : Nous sommes précisément en train de rédiger le rapport d’activités 2016. Sur cette année, nous avons effectué 1.048 prêts d’œuvres. Nous avons une dynamique de diffusion de la collection riche et diversifiée. Ceci s’explique par le fait que la région soit riche en lieux d’exposition (musées, centres d’arts, écoles, galeries). Nous avons une région avec un maillage culturel exceptionnel, sans compter toutes les fondations privées du territoire qui sont une bonne douzaine… (Collection Lambert en Avignon, Fondation Luma à Arles, etc.).

Cette richesse nous invite à nous positionner en priorité sur les territoires alpins (Alpes de Haute-Provence, Hautes-Alpes), où l’offre culturelle est plus restreinte. Nous essayons de ne pas venir en « sur-proposition » sur un territoire qui a déjà énormément de structures de diffusion. Nous touchons à la dimension de l’aménagement du territoire.

A.D.T. : Quels outils utilisez-vous au quotidien pour gérer les mouvements de la collection ?

P.N. : Nous utilisons au quotidien Videomuseum, une plateforme informatique sur laquelle chaque institution publique et privée (même certaines fondations) rentrent leurs collections et indiquent l’état des prêts en cours. On l’utilise aussi comme une véritable base documentaire.

A.D.T. : La présence importante du « regard » dans la collection, est-ce une orientation récente ?

P.N. : Non, il ne s’agit pas d’une orientation récente. Les fondations étaient là. Pour la photographie par exemple, nous sommes sur le territoire des rencontres photographiques d’Arles (depuis 1969, le premier festival de photographie de renommée internationale). Concernant la vidéo, nous avons poursuivi le travail réalisé pour acquérir des œuvres de ce médium, et en faire un fil conducteur très important de la collection.

Depuis mon arrivée, j’ai vraiment souhaité ouvrir la collection sur la Méditerranée, ce qui n’existait pas auparavant. Nous continuons, avec les membres du Comité (1), de nourrir la réflexion sur ce thème.

Pascal Neveux, merci de m’avoir ouvert les portes de votre institution et d’avoir répondu à mes questions. Je remercie également chaleureusement Patricia Joannides, attachée de presse du FRAC PACA, qui a rendu possible cette interview  😀

FRAC PACA, vue de l’exposition de Thierry Fontaine, Vers le but, sur un des plateaux d’exposition du musée, ©FrançoisBoutard.

FRAC PACA, vue de l’exposition de Thierry Fontaine, Vers le but  (4 Mars – 4 juin 2017), sur un des plateaux d’exposition du musée, ©FrançoisBoutard.

FRAC PACA, une des façades la nuit.

FRAC PACA, une des façades la nuit. ©FrançoisBoutard

Réserves du FRAC PACA. Photo Société des amis du FRAC

Réserves du FRAC PACA. Photo Société des amis du FRAC.

(1) Les membres du comité technique d’achat 2015-2017

Pascal Neveux
Directeur du Frac Provence-Alpes-Côte d’Azur.

— Hélène Audiffren
Conseillère pour les arts plastiques.
Direction Régionale des Affaires Culturelles (Drac) Provence-Alpes-Côte d’Azur.

— Bertrand Le Bars
Chargé de mission pour les arts visuels.
Région Provence-Alpes-Côte d’Azur.

— Sam Stourdzé
Ancien pensionnaire de la Villa Médicis, Sam Stourdzé est directeur des Rencontres d’Arles depuis le 1er octobre 2014 après avoir dirigé le Musée de l’Elysée de Lausanne en Suisse et assuré la rédaction en chef du magazine ELSE entre 2010 et 2014.
Il a été commissaire ou co-commissaire de nombreuses expositions et a publié plusieurs ouvrages, notamment Le Cliché-Verre de Corot à Man Ray, les rétrospectives Dorothea Lange et Tina Modotti, Chaplin et les images, Fellini –  La Grande parade et plus récemment, Derrière le rideau – L’Esthétique Photomaton et Paparazzi ! Photographes, stars et artistes.

— Arnaud Vasseux
Artiste installé à Marseille.
Enseignant à l’Ecole supérieure des Beaux-Arts de Nîmes.

— Jean-Conrad Lemaître
Diplomé de l’ESCP INSEAD, Jean-Conrad Lemaître est actuellement collectionneur avec son épouse, à Paris, depuis 1982.
Il est également Président des Amis du Jeu de Paume, Président du comité de Loop Video Art Fair (Barcelone) et administrateur de Fluxus (Londres).

— Fabienne Grasser-Fulcheri
Critique d’art et commissaire d’expositions.
Directrice de l’Espace de l’Art Concret à Mouans Sartoux.

—Guillaume Monsaingeon
Professeur de philosophie à Marseille, après avoir travaillé dans le monde des musées à Paris et en Italie, Vauban et les plans-reliefs l’ont conduit aux pratiques artistiques cartographiqes contemporaines.
Commissaire d’expositions patrimoniales et d’art contemporain – Vauban architecte de la Raison, tricentenaire Vauban, 2007 ; Arsenal et poudrière, 2008, Mappamundi (Fondation Berardo, Lisbonne, 2011 ; Hôtel des Arts, Toulon, 2013), Alpha, beta, carta, (Centre de Rentilly, 2014 ; cipM, 2015), Villisima ! (Hôtel des Arts, 2015), il anime depuis 2013 l’Ouvoir de cartographie potentielle (Oucarpo) descendant de l’Oulipo.

F.B.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Copyright Art Design Tendance - Réalisation SwMedia