Claude Nouri, Les Amants de Rimini, 1983

Écrit par

Les expositions de l’été #2

Art contemporain, Blog, Design| Vues: 397

Les Expositions de l’été

La suite de mes suggestions estivales de sorties artistiques, toujours classées par régions. Mes propositions pour les régions Nord, Picardie, Bretagne, Normandie, Pays de Loire, Poitou-Charentes, Aquitaine, Midi-Pyrénées, Centre, Auvergne & Limousin, c’est ici !

PARIS – ÎLE DE FRANCE

Paris l’été c’est miraculeux, les rues se vident, même le temps s’arrête le temps d’une promenade solitaire. Profitez-en pour découvrir les expositions à l’affiche, au frais !

Mona Hatoum au Centre Pompidou. Première grande monographie consacrée à l’oeuvre de l’artiste libanaise. Jusqu’au 14 septembre.

→ Au Palais de Tokyo, l’été sera plus rafraîchissant avec l’exposition de Céleste Boursier-Mougenot autour de l’eau – ACQUAALTA -. Jusqu’au 13 septembreA noter que l’artiste est une valeur montante de l’art contemporain français puisqu’il représentera la France à la prochaine Biennale d’Art Contemporain de Venise.

Toujours au Palais de Tokyo, il faudra absolument s’arrêter devant les œuvres de Patrick Neu. L’artiste possède un monde imaginaire bien à lui et expérimente la matière. Jusqu’au 13 septembre.

→ FRAC ÎLE DE FRANCE, Le Plateau, Paris. L’exposition A Personal Sonic Geology regroupe l’ensemble des films
coréalisés par Mathieu Copeland et Philippe Decrauzat depuis 2012. Une curiosité, à voir !

→ Forcément, pour quelqu’un qui aime l’art de vivre à l’italienne et les photos souvenirs reflets d’une époque, le photographe Claude Nouri est une source d’inspiration. Claude Nouri, L’aventure d’un photographe, exposition à découvrir à la Galerie Polka, PARIS 3. Jusqu’au 1er août. ↓

Claude Nouri, Les Amants de Rimini, 1983

Claude Nouri, Les Amants de Rimini, 1983

→ Felice Varini voit la Vilette en suites au Parc de la Villette.  La Villette accueille le peintre et plasticien suisse. Il réalise quatre créations in situ : en extérieur, Galerie Est de la grande halle, et dans le pavillon Paul-Delouvrier. Une invitation à une expérience plastique en trois dimensions… En bonus, une visite guidée de l’exposition d’Etienne de Crécy, producteur électro bien connu des amateurs de la French Touch ! ↓ Jusqu’au 13 septembre.

Visite guidée : Felice Varini à la Villette… par telerama

Déboutonner la mode au Musée des Arts Décoratifs de Paris. Une collection de boutons hors-norme vous attend dans ce très beau musée où on aime flâner à la redécouverte du patrimoine décoratif et mobilier français. Jusqu’au 19 juillet.

Exposition Oracles du Design, à la Gaîté Lyrique. Si comme moi vous vous demandez ce que renferme la collection design du Centre national des arts plastiques, alors il faut aller voir cette exposition dont le commissariat est assuré par Lidewij Edelkoort, à priori une « chasseuse »de tendances, à ne pas confondre avec Li Edelkoort, célèbre designeuse hollandaise ! Jusqu’au 16 août 2015.

→ Bien que l’on soit en été, il n’est pas trop tard pour saluer L’arrivée du printemps de David Hockney. À voir à la Galerie Lelong, PARIS 8. Jusqu’au 24 juillet.

→ Et pourquoi ne pas aller à la Cité de la Céramique, Sèvres (92), qui affiche un dynamisme contemporain très attractif pour les amoureux de design contemporain. En ce moment, un parcours contemporain est proposé au visiteur, avec des créations de grandes figures artistiques comme Louise Bourgeois, Alexander Calder, Pablo Picasso, Ettore Sottsass et Pierre Soulages.

Les Portes du Temps au MACVAL (Musée d’Art Contemporain du Val-de-Marne). Pour les enfants, des ateliers de découverte, les jeunes et les familles. Le principe : l’équipe des publics du musée invente des parcours sensibles et actifs de découverte de la création plastique contemporaine. Du 7 au 10 juillet et du 18 au 28 août.

Dans les jardins du Château de Versailles, Anish Kapoor fait son show avec d’impressionnantes installations. Alors que la polémique dépasse l’artiste lui-même, autant se faire son idée sur place ! Jusqu’au 1er novembre.

BOURGOGNE

→ Au Centre d’Art Contemporain du Parc Saint Léger, Pougues-les-Eaux (15 mns de Nevers, Nièvre) : exposition J’ai dit : tais-toi accélérationniste ! de l’artiste Fabian Mati. ↓ Jusqu’au 30 août.

Fabian Marti J'ai dit  tais-toi accélérationniste vue de l'exposition 2015

Fabian Marti : J’ai dit tais-toi : accélérationniste !, vue de l’exposition 2015. © Aurélien Mole/Parc Saint Léger

→ Le CONSORTIUM à Dijon – Centre d’art contemporain – se décarcasse pendant l’été en vous proposant plusieurs expositions simultanées dont celle de Willem De Rooij : The Impassioned No. De Rooij présente des pièces issues de sa série des Bouquets ainsi qu’une installation inédite. Jusqu’au 27 septembre.

FRAC BOURGOGNE, Dijon : proposition pour une lecture de la collection du Fonds avec des œuvres de : Peter Downsbrough, Geert Goiris, Tom Holmes, Julije Knifer, Matthew McCaslin, Marc Nagtzaam, Claudio Parmiggiani, Joyce Pensato, Laure Prouvost, Hiraki Sawa, Ida Tursic & Wilfried Mille et James Welling. Jusqu’au 2 août.

FRANCHE COMTÉ

→ Au FRAC Franche-Comté à Besançon, une proposition intéressante de l’artiste Katie Paterson qui nous invite à explorer la matière et la vie, le cosmos et le temps. Ils’agit de la première exposition monographique de l’artiste en France. Jusqu’au 18 octobre.

→ Au Centre Régional d’Art Contemporain de Montbéliard (Le 19 CRAC), l’exposition La terre nous est étroite. Regards croisés sur la Palestine s’interroge sur les réalités que recouvrent La Palestine. Une photo sociologique de ce territoire en quelque sorte. Jusqu’au 23 août.

CHAMPAGNE-ARDENNE

→ À Reims, au FRAC CHAMPAGNE-ARDENNE, Lisa Oppenheim pratique une langue héréditaire. Les photographies et vidéos de L’artiste américaine sont directement empruntées à des images existantes qu’elle transforme.  Jusqu’au 30 août 2015.↓

→ Le Musée départemental d’Arts et Traditions Populaires de Champlitte présente une sélection des photographies du Voyage mexicain (1965-1966) de Bernard Plossu ainsi qu’un film en 8 mm qu’il avait réalisé lors de ce voyage. Une exposition dans un cadre magnifique : le chateau de Champlitte. L’exposition propose de découvrir à la fois des photographies en noir et blanc mais aussi des tirages colorisés selon le procédé Fresson (Procédé qui utilise du papier au charbon); Les photographies de Bernard Plossu nous font voyager, rêver, pénétrer dans l’intimité et le mystère des choses et des gens. Jusqu’au 10 octobre 2015.

LORRAINE

→ Warhol au centre des débats au Centre-Pompidou Metz. Dans l’exposition Warhol underground, il s’agira de s’attacher à l’influence de la scène musicale new-yorkaise dans la pratique artistique du maître. Velvet Underground tu écouteras ! Jusqu’au 23 novembre. ↓

Et aussi l’incontournable Tania Mouraud pour son exposition Tania Mouraud. Une rétrospective. À noter : à partir du 27 juin, en prolongement de l’exposition, un parcours dans neufs lieux et institutions partenaires présentant divers aspects de son œuvre est également proposé aux visiteurs. Jusqu’au 5 octobre.

→ À la galerie Poirel à Nancy, vous découvrirez une partie de la collection de Vincent Perrottet, graphiste internationalement reconnu. Jusqu’au 6 septembre 2015.

ALSACE

→ À Mulhouse, il y a la collection des frères Schlumpf, mais pas que ! La Kunsthalle propose cet été une exposition de Jorge Mendéz Blake autour de la littérature. Jusqu’au 23 août.

→ Strasbourg, au Simultania, l’exposition collective Expérimentations splendides explore la fiction et le médium photographique. Avec Emilie Arfeuil, Bénédicte Bailly, Guillaume Chauvin, Françoise Gaume, Maïmouna Guerresi, Viola Korosi, Naohiro Ninomiya, Magali Paulin, Marion Pedenon, Sonia Poirot, Bruno Rosier, Viktoria Sorochinski, Laura Tangre. Jusqu’au 20 septembre.

RHÔNE-ALPES

→ Sur la commune de Saint-Fons, proche de Lyon, au cœur d’un quartier populaire, il y a le CAP (Centre d’Arts Plastiques). Exposition en cours qui interroge et vaut donc le détour rien que pour son titre : A conversation is a risk to lose your own opinion / L’opinion à l’épreuve de la conversation). Vidéos et performances de Feiko Beckers. Le dossier de presse c’est ici. jusqu’au 3 octobre.

→ L’été est riche à l’Institut d’Art Contemporain de Villeurbanne. 2 expositions. La première : Otium 01. De Mineralis: pierres de visions invite 20 artistes à traduire leur relation à la pierre et au minéral. La seconde : KATA TJUTA se concentre sur les énergies que libèrent précisément les minéraux, un prolongement de De Mineralis. Jusqu’au 9 août.

→ Un projet artistique dans 3 châteaux de la Drôme, pimenter votre visite patrimoniale avec de l’art contemporain c’est possible ! Au Château des Adhémar (Montélimar), Château de Grignan et de Suze la Rousse.  Exposition d’Andrea Mastovito : N’importe où hors du monde. Une installation inédite en lien avec les arts de la table à Suze-la-Rousse (K-Ration), des sculptures murales autour de l’histoire de Madame de Sévigné et de sa fille à Grignan (The unnamed feeling). Enfin, un panel de créations inédites in situ (vidéo animation, sculptures, installations) évoquant l’ère disciplinée du passé conflictuel à Montélimar (Et la justice pour tous). Jusqu’au 4 octobre.

Andrea Mastrovito, I just don't know what to do with my sex, collage and aniline, paper on canvas, 150 x 200 cm, 2005

Andrea Mastrovito, I just don’t know what to do with my sex, collage and aniline, paper on canvas, 150 x 200 cm, 2005

→ Paysages méditerranéens avec une dose de montagne, c’est l’Ardèche. Depuis des années, au château de Vogüe, on programme adroitement des expositions. Cet été, 3 artistes sont réunis autour de l’expression de la matière, des vibrations de la lumière et de la perfection des lignes et des formes. Pierre FAVA, donc, peintre de son état, Marc Pessin, graveur et Pierre Ribà, sculpteur. Jusqu’au 4 octobre

LANGUEDOC-ROUSSILON

→ À Sète, patrie des artistes copains-coquins (Combas, Brassens), on s’amuse toujours autant au Musée International des Arts Modestes. Au programme : tous les moyens de locomotion produite par la Collection de l’Art brut du musée : auto, moto, vélo, train, avion et bâteau. Jusqu’au 20 septembre.

→ Centre Régional d’Art Contemporain de Sète, exposition monographique de Fabrice Hyber qu’on ne présente plus. Jusqu’au 20 septembre.

→ Au Musée Régional d’Art Contemporain de Sérignan, on vous propose un nouvel accrochage des collections intitulé Portrait de l’artiste en jeune homme. Jusqu’au 29 novembre. Et 4 expositions personnelles : une expédition archéologique fictive avec Trésors Submergés de l’Ancienne Égypte, exposition de l’artiste portugais Francisco Tropa. Un exposition consacrée à Hicham Berrada. Avec Chronotopo, Mariana Castillo Deball aborde de façon conceptuelle différents domaines comme l’archéologie, l’histoire ou l’ethnographie au sein d’installations ludiques qui combinent sculpture, photographie, vidéo et dessin. Enfin, l’exposition Les chambres des états de Reto Pulfer installent des environnements faits de tissus et d’objets divers. Assurément la programmation la plus riche dans la région pour cet été !

→ À Sigean, préférez le Lieu d’Art Contemporain (LAC) à la réserve animalière. Au programme, que des noms d’artistes compliqués à consonance islando-batave, ce qui pousse un peu notre curiosité ! GER VAN ELK – Exposition L’Art Conceptuel  / Herman de Vries – Exposition L’Art Zéro / Sigurdur Arni Sigurdsson   Exposition Dans la lumière. 

Provence Alpes Côte d’Azur

→ Un nouvel endroit à découvrir pour ceux qui veulent retrouver l’ambiance d’une galerie à la maison : La Villa Cap Arts. Il s’agit d’une maison d’architecte en verre et béton banché, située dans le sud-est de la France, à la Ciotat, avec une vue panoramique exceptionnelle face à la Méditerranée, à 20 minutes de Marseille. Chez Art Design Tendance, on aime le concept puisqu’on y retrouve à la fois du mobilier design et des pièces d’art contemporain ! ↓

La Villa Cap Arts

La Villa Cap Arts

Concept Home Gallery La Villa Cap Arts, vue d'une pièce

Concept Home Gallery La Villa Cap Arts, vue d’une pièce. De gauche à droite : sur le mur, tapisserie « Observation délicate d’une artère en pleine vitesse » d’Aurélie Mathigot, Triptyque « Uomo-Oil » d’Agnès Pezeu et Acrylique sur toile « Ombres Face à Face VI » de Bernadette Mercier. Sur l’enfilade orange (Poliform), Exosquelette « Curiosité post-numérique » en latex de Jorge Ayala, Céramique « Double Parois Ronde » de Wayne Fisher, Vase noir en obsidienne de Christian Ghion, série limitée à 7 exemplaires. Buste en céramique ciselée « Dos Laina » de Marc-Albert. Mobilier : Canapé « Edgar » en vinyl noir et toile gris chiné, (Les Heritiers). Rideaux Elitis.Tabouret « Fun », table basse noir « Galet XL », table basse « Galet » (set 3 tables gigognes) (Matière Grise, ). Tapis « Scratch » naturel, (TouLeMonde Bochart). Chaise à bascule Ron Arad pour Vitra. Fauteuil « London » structure chêne massif, assise bultex, (Les Héritiers). Guéridon en aluminium argenté « Lathe Table 650 » de Sebastian Brajkovic (Carpenters Workshop Gallery). Guéridon en aluminium argenté « Lathe Table 450 » de Sebastian Brajkovic (Carpenters Workshop Gallery). Lampadaire « Ouverture » de Philippe Danet, (Cinna)

→ Le peintre Gérard Garouste présente sa dernière exposition En chemin à la Fondation MAEGHT à Saint-Paul de Vence. jusqu’au 29 novembre.

→ Nouvelle Direction, nouvelle vision pour le rendez-vous annuel incontournable de la photographie : les Rencontres d’Arles ? Cette année, relecture des oeuvres de Walker Evans & Stephen Shore, des valeurs sures. Jusqu’au 20 septembre.

→ Au MUCEM à Marseille, sur le vieux Port, évadez-vous avec les expositions temporaires Migrations Divines (jusqu’au 16 novembre), Lieux Saints Partagés (jusqu’au 31 août) et TRACES… FRAGMENTS D’UNE TUNISIE CONTEMPORAINE – SUR LES TRACES D’ABDELHAK AL OUARTANI-. Mais qui est ce dernier au juste ? Et bien c’est à lui qu’on doit les premières images de la Tunisie, à la fin du XIXième siècle ! (jusqu’au 28 septembre FRAGMENTS I) ↓

2 photos attribuées à Abdelhak el Ouertani

2 photos attribuées à Abdelhak el Ouertani

→ Au MAMO cet été, c’est Dan Graham qui investit le centre d’art de la cité radieuse, Marseille.

→ Enfin dans la cité des Papes, la Collection Lambert réouvre ses portes au public ! Dans un nouvel écrin étendu à l’Hôtel de Montfaucon, deux grandes expositions viennent marquer l’évènement de cette réouverture ! En particulier, un hommage sera donné à Patrice Chéreau dans l’Hôtel de Montfaucon.

 J’espère vous avoir inspiré des sorties estivales, ne manquez pas de glisser vos commentaires pour faire partager vos impressions !

F.B.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Copyright Art Design Tendance - Réalisation SwMedia