Robin Day, Royal Festival Hall Armchair, 1951

Écrit par

Les mots du Design #23

Blog, Design| Vues: 260

Aujourd’hui, on roule au super. Que l’adjectif s’applique au design certes, mais que des designers désignent des objets comme supernormaux, là on aimerait en savoir plus…

Un homme normal ? Non, supernormal !

Supernormal : Jasper Morrison et Naoto Fukasawa partagent la même passion pour l’élémentarisme. Un peu à la manière des architectes qui ne jurent que par l’usage pur et  craignent par-dessus tout d’engendrer un objet trop designé, donc daté. Mais le Britannique comme le Japonais vont plus loin. Pour eux, la beauté d’un objet réside avant tout dans son efficacité usuelle, mais ce qui lui donne vraiment sa valeur, c’est son évidence, aussi bien esthétique que fonctionnelle. Tout se trouve dans la relation de l’homme à l’objet. «Vous vous rendez compte qu’il y a un verre en particulier dans lequel vous aimez boire. Il ne cherche pas à se faire remarquer, mais il vous procure un plaisir certain. C’est une expérience globale, évidemment subjective», explique Jasper Morrison. Les objets supernormaux sont des ciseaux orange Fiskars, des stylos Bic, des verres Duralex, des trombones, un cendrier rond tout simple de brasserie, une cafetière italienne Bialetti des années 1950, une calculatrice Muji… Du design sans artifices, toujours sans décor. Car «la fantaisie se trouve dans le plaisir  répété de l’utilisation de l’objet. A quoi sert qu’une table ou qu’une chaise soit fantaisiste ?» interroge Jasper Morrison. Ce Britannique, Tokyoïte d’adoption, est fortement marqué par le mouvement japonais Mingei initié par Yanagi Soetsu à partir des années 1930. Ce dernier a passé sa vie à rechercher la beauté de l’artisanat populaire, bref, de l’objet anonyme, fait avant tout pour l’usage du quotidien. Mais toujours doté d’un charme, d’une esthétique de peu, de la nécessité, qui lui donne son évidence. Que serait un monde entièrement peuplé d’objets supernormaux ? Un monde parfait ? Ou un monde sans relief, sans intérêt ?  Jasper et Naoto ne disent pas que tout doit être supernormal, simplement que ces objets aident à mieux vivre. On veut bien les croire. ↓

 

Robin Day, Royal Festival Hall Armchair, 1951

Robin Day, Royal Festival Hall Armchair, 1951. Jasper Morrison s’inscrit dans la lignée de son aîné britannique Robin Day.

 

Chaise Bac, design Jasper Morrison. Editeur : Cappellini

Chaise Bac, design Jasper Morrison. Editeur : Cappellini

 

Naoto Fukasawa  Hiroshima small table. Un design effcetivement très épuré

Naoto Fukasawa, Hiroshima small table. Un design effcetivement très épuré

 

La fameuse cafetière Bialetti...

La fameuse cafetière Bialetti…

→ En savoir +, à lire ICI

Je vous laisse reprendre vos activités habituelles du dimanche, après m’avoir lu bien sûr :-))

La définition est extraite de l’excellent livre : Les 101 Mots du design à l’usage de tous – Marion Vignal & Cédric Morisset, Archibooks.

F.B.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Copyright Art Design Tendance - Réalisation SwMedia