Les mots du Design #27

Au programme aujourd’hui, le décryptage d’un terme barbare : la stéréolithographie. On en parle car ce procédé breveté est à l’origine des procédés d’impression 3D, avec le premier modèle breveté en 1984 par Charles Hull. Or, l’impression 3D permet aujourd’hui à l’industrie du design de réaliser des prototypes de pièces de plus en plus complexes et de plus en plus rapidement !

Front Design, Sketch Furniture

Front Design, Sketch Furniture chair. Pièce obtenue par stéréolythographie

Stéréolithographie : la stéréolithographie est une technique de prototypage rapide qui permet de fabriquer des objets et des meubles à partir d’un modèle numérique conçu sur ordinateur. Datant des années 1980, cette technique fut initialement développée aux Etats-Unis afin de concevoir de petites pièces techniques, notamment dans le domaine de l’industrie automobile, visant à en tester la validité. Très en vogue depuis ces dernières années, la stéréolithographie ne se cantonne désormais plus à l’élaboration de modèles d’étude et est utilisée pour produire des objets, des lampes ou du mobilier. Malgré les avancées technologiques et la possibilité de fabriquer aujourd’hui des pièces de plus grande taille, plus solides et de différentes couleurs, la production par stéréolithographie demeure encore onéreuse et se limite souvent à de petites séries. Deux techniques sont aujourd’hui principalement utilisées dans le domaine du design. La première est la photopolymérisation, qui consiste à solidifier une résine de synthèse liquide grâce à un rayon laser guidé par ordinateur à partir du modèle 3D. La seconde, dénommée « frittage », agit également par solidification au laser, mais cette fois-ci de poudre de polymère de synthèse. C’est le designer Patrick Jouin qui rendit le premier cette technologie célèbre en réalisant une série de chaises qu’il aurait été impossible de produire à partir de techniques industrielles ou artisanales traditionnelles. Invitant à un voyage dans le futur de la production de mobilier, le colectif suédois Front Design poussa encore plus loin l’aventure en 2005. Celui-ci parvint à fabriquer plusieurs modèles en stéréolithographie à partir de dessins réalisés à main nue dans l’espace et transmis grâce à des capteurs de mouvement, d’abord à un ordinateur puis au laser. On peut y voir les prémices d’une véritable révolution de la production industrielle de mobilier.

 

Je vous abandonne à vos occupations dominicales, après m’avoir lu, bien sûr ;-))

La définition est extraite de l’excellent livre : Les 101 Mots du design à l’usage de tous – Marion Vignal & Cédric Morisset, Archibooks.

F.B.

Auteur: François BOUTARD

L'auteur de ce blog : déjà surnommé le "Jean-Pierre Coffe du rock" a décidé de vulgariser et faire connaître une autre de ses passions : l'art contemporain et le design. Community Manager et Rédacteur Web, il aime créer du contenu intelligible qui donne du sens à tous ceux qui veulent découvrir et se familiariser avec l'art contemporain et le design.

Partager cet article sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *