Canapé Safari, ARCHIZOOM Associati

AvatarÉcrit par

Les mots du Design #65

Blog, Design| Vues: 218

Bonjour et bienvenue dans notre série dominicale Les Mots du Design, des épisodes pour redécouvrir les pièces, chefs d’œuvre, créateurs, éditeurs, mouvement design & artistique, etc. qui ont fait l’histoire du design. Dans le prolongement du design italien contestataire de Superstudio, nous nous arrêtons aujourd’hui sur Andrea Branzi, figure majeure du mouvement radical italien des années 60 & 70. 

Andrea Branzi cofonde ARCHIZOOM Associati

Architecte, designer et théoricien, Andrea Branzi (Florence, Italie, 1938) a le talent incontestable de savoir interroger le fonctionnement du design et d’en susciter des représentations des plus originales. Dès 1966 à Florence, il fonde avec Gilberto Corretti, Paolo Deganello et Massimo Morozzi, Archizoom Associati, l’un des premiers groupes de l’avant-garde radicale italienne. Ce nom rend hommage au groupe britannique Archigram. L’onomatopée “zoom” témoigne de l’influence de la bande dessinée et du Pop Art. ↓

Archigram, Instant city -04

Archigram, Instant city -04. Avant de désigner un mouvement, Archizoom fut d’abord une revue d’architecture avant-gardiste britannique des années 60. Ses créateurs sont  6 architectes : Peter Cook, David Greene, Mike Webb, Ron Herron, Warren Chalk et Dennis Crompton. Ils ouvrent l’architecture à la pop culture et imaginent des villes nouvelles dans un urbanité mouvante, comme ci-dessus. 

 

Instant City Airships, Visit to a Small Town by Peter Cook, 1970. Photographie : © Archigram

Instant City Airships, Visit to a Small Town by Peter Cook, 1970. Photographie : © Archigram

ARCHIZOOM Associati : du mobilier qui ébranle les standards du design

Des projets s’imposent : « No Stop City », une vision critique de la métropole, les lits Letti di sogno – une maquette qui m’avait marquée à l’occasion de ma visite du FRAC CENTRE – les canapés Safari, Superonda, le siège Mies… qui remettent en question les conceptions convenues du design des années cinquante et soixante (soit le fonctionnalisme, la composition par éléments et systèmes, la neutralité…).↓

 

Canapé Safari, design Archizoom Associati, 1968. Polyester armé de fibre de verre (UP), polyuréthane (PU), textile synthétique.

Canapé Safari, design ARCHIZOOM Associati, 1968. Polyester armé de fibre de verre (UP), polyuréthane (PU), textile synthétique.

Canapé Superonda, 1966, design Groupe ARCHIZOOM Associati (1966 - 1974)

Canapé Superonda, 1966, design Groupe ARCHIZOOM Associati (1966 – 1974)

 

Fauteuil dit Mies et son ottoman.  Design ACHIZOOM Associati pour Poltronova, 1969

Fauteuil dit Mies et son ottoman. Design ACHIZOOM Associati pour Poltronova, 1969. Acier, poulain caoutchouc.

Andrea Branzi : une activité dans l’édition intense

Liberté et ironie, distance et parodie sont les maîtres mots d’une création qui inscrit les objets les plus éclectiques dans une réflexion politique et sociale renouvelée. De 1974 à 1976, Andrea Branzi participe à la contre-école d’architecture de design, Global Tools. Il collabore à certaines collections du studio Alchimia. Il mène une activité éditoriale intense, publiant dans les revues Domus, Interni, Casabella. De 1984 à 1987, il dirige la revue Modo. Il participe à la fondation en 1982 de la première école supérieure italienne de design, la Domus Academy. Parmi ses nombreuses publications, on retiendra Le Design italien, la casa nalda, Nouvelles de la métropole froide, design et seconde modernité, Il Design italiano, 1964-1990, et Introduzione al design italiano, una modernità incompleta. ↓

Andrea Branzi, Bar Milano, collection Bau-haus I, édition Studio Alchimia

Andrea Branzi, Bar Milano, collection Bau-haus I, édition Studio Alchimia, 1979. © madd Bordeaux – L. Gauthier

Selon Andrea Branzi, l’histoire du design italien trouve ses fondements dans les épisodes futuristes et métaphysiques de l’entre-deux-guerres. Ses réflexions sur le designer (progettista), sur le processus de recherche sans fin (“La cultura del progetto infinito“) et sa relecture des systèmes de production industriels ou artisanaux (voir Artisanat) établissent les bases d’une interprétation globale du design (voir Global design) qui prend désormais en compte, avec l’histoire, d’autres sciences humaines, comme l’anthropologie, la sociologie, la psychanalyse…

Si comme moi, vous regardez d’autres créations d’Andrea Branzi, vous serez surpris par sa modernité, à l’image de son illustre compatriote Ettore Sottsass.

Andrea Branzi : d’autres ressources

→ Une ressource du FRAC Centre sur le design radical italien, à lire ici

→ En 2014, Le Musée des Arts décoratifs et du Design de Bordeaux avait présenté la 1ère rétrospective consacrée à l’œuvre d’Andrea Branzi, à voir ici + vidéo ↓

Je vous laisse reprendre vos activités habituelles du dimanche, après m’avoir lu bien sûr :-)).  Le texte principal est extrait de l’excellent livre : l’ABCdaire du Design – Valérie Guillaume, Benoît Heilbrunn, Olivier Peyricot, Flammarion

F.B.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Copyright Art Design Tendance - Réalisation SwMedia