Mobilier conçu pour le Centre Georges Pompidou et la Bpi

AvatarÉcrit par

Michel Cadestin : design vintage

Blog, Design| Vues: 580

Lorsque Christophe Lemonnier prend contact avec moi pour me signaler qu’il apprécie tout particulièrement le blog et ses billets consacrés au design, j’éprouve une grande satisfaction puisque l’homme est fin connaisseur du design moderne et contemporain, avec une prédilection pour les productions italiennes et scandinaves des années 1950-1980.

Christophe Lemonnier est un passionné et un expert – spécialiste du mobilier Knoll & Herman Miller –, il a lancé plusieurs galeries spécialistes de mobilier design, avant de prendre le virage de l’Internet et propose, aujourd’hui sur le web, les plus belles pièces de mobilier vintage. Cette rencontre m’a permis 2 choses : découvrir le travail du designer français Michel Cadestin, dont Christophe Lemonnier est un expert, et revisiter l’histoire de la célébrissime Panton Chair.

Michel Cadestin et l’aménagement intérieur du Centre Pompidou

Michel Cadestin (1942) sort diplômé de l’Ecole Boulle (1961) et de l’Ecole nationale supérieure des Arts décoratifs (1964). Il commence sa carrière à une période où le design est en pleine ébullition, les années 60 faisant souffler un vent de fantaisie et de liberté qui favorise la production d’un mobilier aux couleurs flashy, et adapté à de nouveaux modes de vie (nomade notamment). Les designers expérimentent de nouvelles formes, grâce à de nouveaux matériaux comme le latex ou le jersey élastique, sans oublier l’évolution des matériaux thermoplastiques. L’époque consacre Pierre Paulin (1927-2009), Olivier Mourgue (1939) et Roger Tallon (1929-2011). Les 2 premiers incarnent leur temps avec des assises aux courbes incroyables.

Tongue Chair (modèle 577), design Pierre Paulin pour ARTIFORT, 1967

Tongue Chair (modèle 577), design Pierre Paulin pour ARTIFORT, 1967

 

Fauteuil Djinn, design Olivier Moutrgie pour AIRBORNE, 1966

Fauteuil Djinn, design Olivier Moutrgie pour AIRBORNE, 1966

L’omniprésence de Pierre Paulin est-elle la raison pour laquelle on entend peu parler de Michel Cadestin ? Peut-être… En tout cas, je ne connaissais pas l’homme et les pièces qu’il créa, qui méritent pourtant le détour… À commencer par les fameuses chaises « Beaubourg » pour l’ameublement du Centre Pompidou. En 1974, le jury présidé par Jean Prouvé pour désigner l’(es) architecte(s) qui réaliseront le Musée d’art moderne tant désiré par Georges Pompidou, désigne comme lauréat une équipe de 2 jeunes architectes alors relativement inconnue : Renzo Piano et Richard Rogers (projet n°493). Associés depuis peu, ils ont une trentaine d’années et ont encore peu construit. Michel Cadestin lui, remporte le concours pour la réalisation du mobilier du Centre Pompidou. C’est donc sous leur direction que Cadestin réalisera une série de meubles de bureau pour les espaces publics de la Bpi (La Bibliothèque publique d’information établie au cœur de l’institution) et ceux du Centre Pompidou. Le mobilier conçu alors par Michel Cadestin répond aux 2 concepts énoncés par les architectes : Flexibilité et Fluidité.

Mobilier conçu pour le Centre Georges Pompidou et la Bpi

Mobilier conçu pour le Centre Georges Pompidou et la Bpi. À gauche, la fameuse chaise « Beaubourg » du programme treillis (1976). À droite, fauteuil pliant à dossier mobile et assise suspendue en cuir. Table de travail et caisson conçus en 1978. Source : https://balises.bpi.fr/

 

Chaises « Beaubourg » (Programme Treillis), appelées également Chaises Traîneau pour l’aménagement du Centre Pompidou. Design Michel Cadestin, TEDA Diffusion, 1976

Chaises « Beaubourg » (Programme Treillis), appelées également Chaises Traîneau pour l’aménagement du Centre Pompidou. Design Michel Cadestin, TEDA Diffusion, 1976. Des chaises immédiatement reconnaissables avec leur structure en fil métallique chromé, galette en cuir. La chaise « Beaubourg » rappelle immanquablement la chaise en treillis de métal conçu par Harry Bertoia pour Knoll en 1950.

 

Fauteuil Président, design Michel Cadestin, 1978.

Fauteuil Président, design Michel Cadestin, 1978. Réalisé pour l’aménagement du Centre Pompidou. Source : Crédit photographique : © Bertrand Prévost – Centre Pompidou, MNAM-CCI /Dist. RMN-GP. © Design Michel Cadestin

 

Mobilier pour le Centre Pompidou, Beaubourg, design Michel Cadestin, TEDA Diffusion, 1976.

Mobilier pour le Centre Pompidou, Beaubourg, design Michel Cadestin, TEDA Diffusion, 1976.

 

Mobilier pour le Centre Pompidou, Beaubourg, design Michel Cadestin, TEDA Diffusion, 1976

Mobilier pour le Centre Pompidou, Beaubourg, design Michel Cadestin, TEDA Diffusion, 1976. Bibliothèque de présentation, structure à cornières perforée laquée vert soutenant 2 étagères en métal laqué vert et un caisson de rangement en métal laqué blanc.

 

Système de rangement pour les bureaux administratifs du Centre Pompidou, conception Michel Cadestin & Georges Laurent, éditeur STRAFOR, 1977

Système de rangement pour les bureaux administratifs du Centre Pompidou, conception Michel Cadestin & Georges Laurent, éditeur STRAFOR, 1977

 

Une « variante » de la chaise « Beaubourg », la chaise Dactylo,

Une « variante » de la chaise « Beaubourg », la chaise Dactylo, Programme Treillis, chaise tournante, réalisée pour l’aménagement du Centre Georges Pompidou, design Michel Cadestin, 1976. Crédit photographique : © Bertrand Prévost – Centre Pompidou, MNAM-CCI /Dist. RMN-GP. © Design Michel Cadestin

 

 

Banc 2 assises en treillis métalliques électro-galvanisé, piètement traineau en métal laqué vert de la série Treillis. Coussins d'assise et de dossiers en cuir épais fauve. Design Michel Cadestin pour l’aménagement du Centre Pompidou, TEDA Diffusion, vers 1974

Banc 2 assises en treillis métalliques électro-galvanisé, piétement traîneau en métal laqué vert de la série Treillis. Coussins d’assise et de dossiers en cuir épais fauve. Design Michel Cadestin pour l’aménagement du Centre Pompidou, TEDA Diffusion, vers 1974

Verner Panton et la Panton Chair Classic – Un MUST du design

J’ai demandé à Christophe Lemonnier quelle était sa pièce de mobilier vintage préférée ? Sans l’ombre d’un doute, il m’avoue sa préférence pour la mythique Panton Chair Classic par Verner Panton, laquée noire édition Vitra. (1)

Chaises Panton Chair Classic par Verner Panton, laquées noires édition Vitra. La chaise Panton créée dans les années 60 par le designer danois Verner Panton est l’une des chaises « vintage » les plus emblématiques du design moderne et contemporain. Aujourd’hui, en 2020, cette assise reste futuriste et intemporelle…

Chaises Panton Chair Classic par Verner Panton, laquées noires édition Vitra. La chaise Panton créée dans les années 60 par le designer danois Verner Panton est l’une des chaises « vintage » les plus emblématiques du design moderne et contemporain. Aujourd’hui, en 2020, cette assise reste futuriste et intemporelle…

Cette chaise est aussi connue que son créateur, Verner Panton (1926-1998), considéré comme l’enfant terrible du design danois. Pourquoi une telle étiquette me direz-vous ? Sûrement parce qu’il n’hésite pas à expérimenter les possibilités de nouvelles matières, comme le polyester et la fibre de verre, et se lance dans des projets d’aménagements « hauts en couleurs » (c’est le cas de le dire 😉) Ainsi en est-il de la conception de l’intérieur du paquebot Loreley à Cologne en 1970, à la demande de la firme allemande Bayer AG. En 1968, la société chimique a loué un bateau d’excursion au salon du meuble de Cologne. Son but : faire la publicité des fibres synthétiques qu’elle conçoit en demandant à des designers innovants de créer des espaces domestiques avec ses produits. Ce qui restera dans l’histoire du design les projets « Visiona ». Ainsi, Verner Panton sera le designer choisi pour les expositions Visiona 0/1968 et Visiona 2/1970.  

Pour Visiona 2, Verner Panton conçoit "Phantasy Landscape

Pour Visiona 2, Verner Panton conçoit « Phantasy Landscape« . Une « caverne » aux formes organiques qui composent un espace de détente, aux couleurs vives, sans séparations nettes entre les chambres et les meubles.

 

Vue de l’exposition Visiona 1970 – Revisiting the Future, design Verner Panton

Vue de l’exposition Visiona 1970 – Revisiting the Future, design Verner Panton. Un espace avant-gardiste incroyable pour l’époque et qui fascine toujours autant aujourd’hui… En 2014, l’éditeur Vitra a recréé les espaces originaux conçus par Verner Panton dans son Musée.

 

Vue de l’exposition Visiona 1970 – Revisiting the Future, design Verner Panton.

Vue de l’exposition Visiona 1970 – Revisiting the Future, design Verner Panton. Le designer danois est considéré par beaucoup comme un Magicien des couleurs pour la décoration d’intérieur.

 

Aménagement de la maison d’édition de l’hebdomadaire « Der Spiegel » à Hambourg en 1969

Aménagement de la maison d’édition de l’hebdomadaire « Der Spiegel » à Hambourg en 1969. Verner Panton avait pour idée de différencier chaque étage de bureaux à l’aide des couleurs. Ici la cantine.

 

Aménagement de la maison d’édition de l’hebdomadaire « Der Spiegel » à Hambourg en 1969

Aménagement de la maison d’édition de l’hebdomadaire « Der Spiegel » à Hambourg en 1969, ici la Cantine, détail.

Dès la fin des années 50, une idée obsède Verner Panton : concevoir une assise sans pieds. En d’autres termes, réaliser une assise monobloc avec piètement, siège et dossier d’un seul tenant. Ce qu’il réussira à faire avec la Chaise Panton. Le 1er prototype sort en 1960, mais il n’est pas encore prêt pour être commercialisé. C’est grâce à l’évolution des techniques pour utiliser les propriétés du plastique que la fameuse chaise en forme de S peut enfin être commercialisée en 1967 par les éditeurs VITRA (Suisse) et HERMAN MILLER (Suisse, maison mère : USA), d’abord en fibre de verre laqué, en plastique Baydur (1968-1971), en plastique ABS (1971-1979), puis finalement en plastique polypropylène depuis 1999 (toujours chez VITRA). Non seulement la chaise Panton a une allure incroyable, mais on peut la considérer comme la première chaise monobloc en plastique en porte-à-faux de l’histoire du design. Pour la petite histoire, sachez qu’avant que la Chaise Panton ne soit définitivement produite en série en 1967, le designer allemand Helmut Bätzner, en collaboration avec la société Bofinger, sort en 1964 la chaise Bofinger, modèle BA1171, considérée comme le premier siège moulé d’une seule pièce. 

Chaises empilables modèle BA1171, design Helmut Bätzner pour Bofinger, 1964.

Chaises empilables modèle BA1171, design Helmut Bätzner pour Bofinger, 1964.

(1) La Panton Chair Classic, avec sa finition laquée brillante, est conforme au modèle initialement conçu par Verner Panton et produit par l’éditeur suisse Vitra. Elle est en mousse rigide de polyuréthane renforcée. Elle est légèrement différente de sa petite sœur La Panton Chair (dite aussi « Standard »), qui elle se reconnaît à sa finition mate. Produite depuis 1999, cette dernière est une version plus abordable de la Panton Chair Classic. La Panton Chair est en polypropylène teinté dans la masse, une matière qui convient à un usage extérieur.

F.B.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Copyright Art Design Tendance - Réalisation SwMedia