Michael Mandiberg

Écrit par

Michael Mandiberg

Art contemporain, Blog| Vues: 275

Michael Mandiberg

Michael Mandiberg, imprimer Wikipedia…

Michael Mandiberg

Michael Mandiberg, imprimer Wikipedia…

Michael Mandiberg

Michael Mandiberg, imprimer Wikpedia…

Michael Mandiberg

Michael Mandiberg, imprimer Wikipedia…

 

Michael Mandiberg

Travail issu de l’exposition  Aaaaa! To ZZZap! présenté du 18 juin 2015 au 7 novembre 2015, à la Denny Gallery (New-York).

Si l’on recherche le terme « quixoticism » sur l’encyclopédie en ligne Wikipedia, on trouvera un article de 255 mots. Et si quelqu’un pourrait bénéficier d’une mention personnelle se rapportant à ce terme, qui décrit une action romantique dénuée d’intérêt pratique, ce serait, sans aucun doute, Michael Mandiberg.

Pendant 3 années, Michael Mandiberg s’est engagé dans un projet pharaonique qui aurait effrayé le plus intrépide des aventuriers du numérique : celui de matérialiser l’encyclopédie Wikipedia de langue anglaise telle que nous la connaissons sur internet, en une collection d’ouvrages papier comportant 7.600 volumes.

Michael Mandiberg, un artiste interdisciplinaire qui enseigne au Collège de Staten Island ainsi qu’au Centre d’études supérieures de l’Université de New York, décrit le projet comme étant autant une visualisation utilitaire des données accumulées, qu’un geste poétique absurde.

« À mes débuts, je me demandais : « Que se passerait-il si je prenais cette nouvelle chose – Wikipedia – pour la matérialiser dans un format appartenant au passé ? » dit-il dans une récente interview réalisée dans son studio aux murs blancs, dans le centre de Brooklyn. « À quoi cela ressemblerait-il ? ».

Lui et le reste du monde aura la réponse à cette dernière question lors de l’ouverture de l’exposition De Aaaaa! Pour ZZZap , basée sur son plus grand projet Imprimer Wikipedia , à la Galerie Denny dans le Lower East Side (NYC). Là, Michael Mandiberg appuiera sur la touche « start » d’un Mac Mini qui lancera un programme informatique chargé de télécharger les volumes complets de l’encyclopédie, soit 11 gigaoctets de données très compressées, vers le site de téléchargement à la demande Lulu.com.

La page de téléchargement de Lulu.com sera projetée sur un mur de la galerie, qui restera exceptionnellement ouverte (soir et week-ends) jusqu’à ce que le téléchargement se termine, environ deux semaines plus tard. On pourra suivre l’avancée du programme codé depuis un écran à la Galerie et en ligne, sur le site printwikipedia.com. Pour les personnes intéressés par la production physique des volumes papier de l’encyclopédie, des murs de la galerie seront recouverts d’un papier peint montrant les dos des 1.980 premiers volumes de la collection. Enfin, l’installation sera complétée par 106 volumes physiques déjà imprimés, dont chacun comprend quelques 700 pages.

Selon Michel Mandiberg, « On n’a pas besoin de voir toute l’encyclopédie imprimée pour comprendre et se rendre compte de son immensité ». « Même avec une étagère remplie de volumes, notre cerveau est capable d’imaginer ce que représente le reste. ».

Michael Mandiberg, un contributeur chevroné de Wikipédia avec près de 2.000 publications à son actif, a commencé à échafauder son projet en 2009. En 2012, il s’est lancé à corps perdu dans son projet, se jetant dans ce qu’il a appelé « une série de tâches programmatiques sans fin », nécessaires au formatage des données derrière Wikipedia –  de tout qui est disponible gratuitement en ligne – pour le téléchargement.

L’artiste a sollicité le site web Lulu.com durant l’automne 2014.  « nous avons de suite reconnu un projet extrêmement intéressant », a alors déclaré Dan Dillon, vice-président pour le marketing de l’entreprise, qui a fourni un soutien technique et financier au projet. « Il est vrai que ce n’est pas tous les jours que quelqu’un vient à vous et vous dit : « Je voudrais faire un inventaire imprimé de la plus grande encyclopédie de la connaissance humaine en anglais, et je voudrais utiliser votre site Web ».

Il y a eu d’autres tentatives visant à mesurer Wikipedia en nombre de pages imprimées. Cependant, Michael Mandiberg semble avoir réussi à exploiter le plus fidèlement possible la somme de connaissances que représente Wikipedia – au moins à compter du 7 Avril 2015, lorsqu’il récolta l’ensemble des données. Selon les estimations fournies par la Fondation Wikimedia Foundation, il y a eu, depuis, quelques 7,5 millions de modifications apportées.

Le projet de Michael Mandiberg, comme l’encyclopédie numérique en constante évolution elle-même, est vraiment à considérer comme « un apport à la connaissance », selon Katherine Maher, directeur des communications à Wikimedia, ajoutant : « La réalité est que la connaissance a transcendé notre capacité à la maintenir en volumes sur une étagère à livres. ».

L’installation à la Galerie Denny peut être intitulé De Aaaaa! à ZZZap !, mais il faut du temps dans l’encyclopédie de Michael Mandiberg – les articles sont imprimés sur trois colonnes sur une page, en utilisant principalement une police de caractère open-source appelée Cardo – pour se rendre à la lettre A.

Dans la version papier de Michael Mandiberg, la table des matière apparaît en premier, elle représente, à elle seule, 91 volumes de matière énumérant près de 11,5 millions d’articles. Puis viennent plus de 500 volumes contenant des entrées commençant par des symboles et des numéros typographiques, en commençant par « ! » (point d’exclamation), « !! » (notation pour désigner un excellent mouvement aux échecs) et « !!! » (un groupe de dance-punk bande de Sacramento dont le nom est généralement prononcé « Chk Chk Chk »).

Michael Mandiberg affirme que les millions d’articles de Wikipedia rempliraient l’équivalent de 7.600 volumes, identiques à ceux des photos ci-dessus (Crédit Mark Kauzlarich / The New York Times).
Il y a aussi un index de 36 volumes qui répertorient les contributeurs, énumérant chacun des presque 7,5 millions d’utilisateurs qui ont contribué – même une seule fois – depuis que Wikipedia a démarré en 2001 – une statistique que Michael Mandiberg doit être le premier à établir.

Alors que Wikimedia dispose désormais d’une équipe d’analystes, le suivi de la taille et de la croissance de l’encyclopédie Wikipedia « est quelque chose que nous aurions dû analyser, de manière rétroactive », a déclaré Katherine Maher. Jusqu’à récemment, « la priorité a été donnée au bon fonctionnement des serveurs Wikipedia.».

N’importe quel volume de l’encyclopédie de Michael Mandiberg peut être commandé auprès de Lulu.com pour 80 $. Des volumes choisis à l’avance seront également mis en vente à la galerie pour 68 $,  y compris ceux dont les entrées débutent par les termes « esthétique », « appropriation », « entropie » et « temps ».

Ces volumes, en particulier, renferment une importante poésie, selon Michael Mandiberg. L’article sur « l’histoire », par exemple, démarre au volume 2919, qui va de « Historicité de Jésus » à « Histoire et utilisation du vote alternatif. ». L’article concernant« l’humanisme » apparaît dans un volume intitulé « Hulk (Aqua Teen Hunger Force (1)) – Humanitarisme en Afrique ».

Selon Michael Mandiberg, ces groupes de mots générés avec des algorithmes « représentent l’échec de l’humanisme en tant qu’une idée, de même que Wikipedia elle-même représente un acte humain formidable et un progrès. ». « Toutes ces contradictions sont présentes dans l’encyclopédie. ».

À chaque volume téléchargé, le titre sera publié sur Twitter à @PrintWikipedia. Une fête est prévue quand toute l’encyclopédie aura été téléchargée, ce qui, d’après son créateur, pourrait prendre entre 11 et 14 jours. Ce moment – avec ce qu’il représente de grotesque et futile, – sera célébré avec des toasts et une projection de la page de confirmation, complétée d’un bouton « Achat immédiat » offrant l’intégralité pour 500.000 $.

Bien que le prix soit réel, le bouton est fait pour le show. « Ce que représente la commande est tel qu’elle tient de l’irréel », a déclaré Michael Mandiberg. « Cependant, symboliquement,  je voulais pouvoir dire « Achetez maintenant.  ».

(1) En anglais dans le texte.

Traduction du texte de  Jennifer Schuessler pour le New York Times.

→ Pour retrouver le billet original du 18 juin 2015 sur ilikethisart c’est ici.

F.B.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Copyright Art Design Tendance - Réalisation SwMedia