Takuro Kuwata

Takuro Kuwata, céramique

Takuro Kuwata, céramique

 

Takuro Kuwata, vue de l'exposition Flavor of Nature

Takuro Kuwata, vue de l’exposition Flavor of Nature

 

Takuro Kuwata, céramique

Takuro Kuwata, céramique

Takuro Kuwata

Céramiques de la 1ère exposition solo de l’artiste japonais Takuro Kuwata, Flavor of Natureorganisée aux Etats-Unis par la Galerie Salon 94.

« Les techniques de la céramique japonaise et ses principes esthétiques, à la fois traditionnels et expérimentaux, sont à la base des pièces très peu communes que réalise l’artiste Takuro Kuwata. Ses créations repoussent les limites de la tradition céramiste japonaise, vers une expression violente, entre pop et artisanat traditionnel Kogei. Kuwata présente des textures et des couleurs contemporaines, inspirées du monde qui l’entoure.

Kuwata se confronte au classique service à thé, il exprime sa virtuosité à travers un répertoire chromatique intense : bleu, rouge et or sont ses couleurs préférées -citant en cela Yves Klein et Yayoi Kusama avec une fantaisie et une sophistication urgente. Les couleurs vives appariées avec les émaux métalliques sont la version contemporaine à la fois rustique et futuriste de la plus austère tradition esthétique du concept Wabi Sabi de la cérémonie du thé.

Kuwata met en lumière l’Ishihaze  dit « l’explosion de pierre ». En ajoutant des pierres à son mélange d’argile, lors de la cuisson, elles le perforent et l’éclatent. Dans ses mains, l’objet final rétréci, craquelé, fait penser à des œufs préhistoriques ou des plantes plongées dans du métal. Kuwata ajoute du platine et de l’or presque pur sur le dessus craquelé de la pièce et procède ensuite à une nouvelle cuisson. Pour d’autres pièces, la surface craquelée de mercure se fissure sur le dessus, perce le substrat métallique en surface, et se fond. Kuwata a été le pionnier à incorporer des aiguilles dans la construction de fours à cuisson, les utilisant dans ses céramiques pour permettre un glaçage de ses pièces, créant ainsi une merveilleuse et mystérieuse texture. Certaines des sculptures sont fonctionnelles ; d’autres ont la forme de totems – leur origine évoquant un glissement de la tradition orientale vers l’Ouest, du passé vers l’avenir. »- Salon 94

→ Pour retrouver le billet original du 28 octobre 2013 sur Ilikethisart c’est ici.

F.B.

 

 

Auteur: François BOUTARD

L'auteur de ce blog : déjà surnommé le "Jean-Pierre Coffe du rock" a décidé de vulgariser et faire connaître une autre de ses passions : l'art contemporain et le design. Community Manager et Rédacteur Web, il aime créer du contenu intelligible qui donne du sens à tous ceux qui veulent découvrir et se familiariser avec l'art contemporain et le design.

Partager cet article sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *