Les mots du Design #36

Bienvenue dans la chronique dominicale du design pour nous arrêter sur un mot/concept/idée autour de la pratique du design. Aujourd’hui, arrêt sur le verre, un matériau capable de faire d’une marque une success story internationale grâce à un design immédiatement reconnaissable.

Perrier, une marque qui a construit sa légende sur le design de sa bouteille

Verre : Matériau de toutes les audaces artistiques, destiné à la vie de tous les jours comme à la confection des pièces d’apparat les plus exceptionnelles, on pourrait s’arrêter des heures sur les potentialités et les qualités d’un matériau aussi noble, dont les artisans se sont emparés depuis l’Antiquité. Il est pourtant des exemples parfois aussi simples qu’édifiants pour évoquer la connivence entre un matériau – dont le nom est également celui d’un objet – et le design. C’est le cas du verre Perrier. Dans l’esprit des réclames du début du XXe siècle et de l’après-guerre, les grandes marques françaises de soda ou de spiritueux s’évertuent aujourd’hui encore à communiquer par leurs accessoires, désormais grâce au talent des plus grands designers, comme Matali Crasset, Jean Nouvel, Martin Szekely, Christophe Pillet ou Radi Designers. Parmi ces modèles, le verre Perrier est devenu depuis 1996 une véritable icône qui perpétue la tradition des ustensiles de bistrots, ces objets de réclames dont raffolent les collectionneurs, de Dubonnet à Byrrh, achetés aujourd’hui aux Puces au prix fort. Celui-ci est dessiné en 1996 par Martin Szekely à la demande de l’agence Kreo, qui avait été missionnée par Perrier. En complémentarité à la bouteille Perrier galbée qui protège l’eau et ses bulles, Martin Szekely évase le verre pour offrir généreusement l’eau pétillante. Son design, inspiré du gobelet ancestral en forme de cône tronqué, est amélioré par une base épaisse et une large ouverture pour une meilleure utilisation. Archétypal, le verre Perrier se veut démocratique et accessible au plus grand nombre, ce que confirme son designer : « J’ai compris que l’objet verre était un lieu commun, qu’il devait appartenir à tout le monde, qu’il devait opérer une adhésion immédiate.» Pari réussi pour ce verre communicant dont la mise au point a nécessité plusieurs prouesses techniques, tant pour la fabrication du gobelet moulé en verre trempé d’environ 300 grammes que pour le marquage du logo. Produit à plus de 2 millions d’exemplaires depuis sa création, le verre Perrier a accédé au statut d’icône du design industriel et de la communication de marque en s’imposant comme produit star de la vie quotidienne.»

Verre Perrier, design Martin Szekely, 1996

Verre Perrier, design Martin Szekely, 1996

En 2010, Matali Crasset conçoit un set de dégustation pour l’huile d’olive -carafe et verres- Un bel exercice, on aime !

Matali Crasset, Carafe pour huile d'olive

Matali Crasset, Carafe pour huile d’olive Double skin, 2010

Matali Crasset, carafe pour huile d'olive

Matali Crasset, carafe pour huile d’olive Silvery presence, 2010

Matali Crasset, Nature Intérieure1

Matali Crasset, verre à dégustation pour huile d’olive, Green escapade, 2010

Je vous laisse reprendre vos activités habituelles du dimanche, après m’avoir lu bien sûr :-)). La définition est extraite de l’excellent livre : Les 101 Mots du design à l’usage de tous – Marion Vignal & Cédric Morisset, Archibooks.

F.B.

Auteur: François BOUTARD

L'auteur de ce blog : déjà surnommé le "Jean-Pierre Coffe du rock" a décidé de vulgariser et faire connaître une autre de ses passions : l'art contemporain et le design. Community Manager et Rédacteur Web, il aime créer du contenu intelligible qui donne du sens à tous ceux qui veulent découvrir et se familiariser avec l'art contemporain et le design.

Partager cet article sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *