Peinture de Georges Mathieu

AvatarÉcrit par

Georges Mathieu, créateur de l’art lyrique

Art contemporain, Blog| Vues: 92

Il y a quelques années alors que je démarrais ce blog, je m’étais rendu à la foire d’art contemporain Art Paris Art Fair et j’avais « flashé » sur une peinture de l’artiste Georges Mathieu (1921-2012) intitulée à juste titre Flash ! J’en avais apprécié les couleurs et surtout le mouvement et l’énergie mises en action dans le tableau. Quelques années plus tard, au hasard d’une page du supplément trimestriel de la revue artpress 2 dédié au graphisme dans l’art (artpress 2, n°49, Art & Graphisme), Georges Mathieu était cité pour avoir conçu, à l’époque, le logotype de la toute nouvelle chaîne Antenne 2, étant considéré par André Malraux comme un « calligraphe ». De quoi alimenter ma curiosité sur l’artiste et son oeuvre. ↓

 

Georges Mathieu, Flash

Georges Mathieu, Flash

 

Georges Mathieu, conception du logotype d'Antenne 2, 1975

Georges Mathieu, conception du logotype d’Antenne 2, 1975

Georges Mathieu, l’inventeur de l’abstraction lyrique

En creusant dans différents documents la personnalité et le parcours de Georges Mathieu, je me suis aperçu que j’avais affaire à un artiste hors-norme. Personnalité fantasque et provocatrice en public, érudit en privé, on doit à Georges Mathieu plusieurs faits :

  • Il fut l’inventeur et le théoricien de l’abstraction lyrique.
  • Il est le « pont» entre la nouvelle avant-garde artistique américaine de l’immédiat après-guerre réunie dans le courant qu’on appellera « l’expressionnisme abstrait » et l’Europe, au moment où la scène artistique bascule en faveur de New-York et des Etats-Unis. Il fera d’ailleurs venir certains des représentants de l’expressionnisme abstrait américain en France.
  • Il est aussi un des premiers à réaliser des performances/happenings.
  • Il rejette l’abstraction géométrique.
  • Il est le « caligraphe de l’occident », dixit André Malraux.
  • Il est connu pour avoir réalisé le logo d’Antenne 2, la pièce de 10 francs de 1974 ou encore le trophée des Sept d’Or
Georges Mathieu, Hommage au Connétable de Bourbon, 2 avril 1959, huile sur toile, 250 x 600 cm. © Applicat-Prazan, Paris

Georges Mathieu revient aujourd’hui sur le devant de la scène. Ainsi en 2018, son tableau Hommage au Connétable de Bourbon (2 avril 1959) était exposé dans la partie Ulimited de l’édition 2018 d’Art Basel.  © Applicat-Prazan, Paris

Georges Mathieu performer

Pour voir l’artiste à l’oeuvre, je vous propose un documentaire exceptionnel réalisé par Frédéric Rossif en 1971, intitulé : La nécessite de l’Espérance. Il s’agit d’une double performance : celle du musicien Vangelis improvisant une musique alors que Georges Mathieu peint sous ses yeux une grande toile. Une performance picturale impressionnante dans la gestuelle du peintre, qui crée sous nos yeux ébahis. Georges Mathieu était très friand de ce type d’exercice. ↓

Georges Mathieu, le 1er artiste total ?

En plus de cette vidéo, je vous invite à écouter une émission du journaliste et historien Franck Ferrand du 23 avril 2018, précisément consacrée à l’artiste avec des interventions de Serge Legat (Conférencier des musées nationaux) et Franck Prazan, galeriste spécialiste de l’oeuvre de Georges Mathieu.

Dans cette vidéo, vous aurez des commentaires et explications sur :

  • La définition selon Mathieu de l’art lyrique.
  • La place de Georges Mathieu dans l’histoire de l’art au lendemain de la seconde guerre mondiale.
  • Son refus de l’abstraction constructiviste et géométrique nées au début du siècle.
  • Son goût pour l’histoire qui le conduit à nommer ces tableaux par des titres qui évoquent des épisodes de l’histoire de France.
  • Le recul historique qui permet aujourd’hui de le considérer comme un des premiers performers dans l’histoire de l’art moderne et contemporain.
  • La raison pour laquelle son aura fut bien moindre que ses contemporains américains Jackson Pollock ou Mark Rothko.
  • Pourquoi certains le considèrent comme le 1er artiste total.
  • Comment il peignait selon les critères qui définissent l’art lyrique. ↓

 

Si le personnage vous fascine, regardez donc ce très court film réalisé en 1965 sur l’artiste. Une chance d’avoir aujourd’hui ces documents inédits… ↓

 

 

Quant à l’émission de Franck Ferrand, j’y ai découvert le nom d’une artiste américaine, précurseure, avec d’autres, de l’expressionnisme abstrait américain : Janet Sobel (1894-1968). ↓

Janet Sobel

Peinture de Janet Sobel.

F.B.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Copyright Art Design Tendance - Réalisation SwMedia