Uta Barth, nowhere near (Untitled 99.8) 1999.

AvatarÉcrit par

La photographie d’art au MoMA – 1985-1999

Art contemporain, Blog| Vues: 359

Le très connu MoMA (Museum of Modern Art) de New-York, l’une des plus grandes institutions culturelles du monde qui a réouvert ses portes après 4 mois de travaux, avec un espace d’exposition agrandi de près d’un tiers, propose depuis 1985 un panorama des nouvelles pratiques artistiques en cours dans le domaine de la photographie d’art. Son propos est de montrer les travaux de photographes à travers une sélection dont les clichés incarnent la photographie nouvelle – New Photography -.

À travers l’écriture de ce blog et mes découvertes successives, je me suis rendu compte que la photographie d’art faisait désormais partie à part entière de l’art contemporain. Ses acteurs exercent leurs pratiques dans des directions multiples : de la photographie de studio à la photographie documentaire, en passant par la mise en place d’installations in-situ photographiées et la photographie d’art de paysages. J’ai aussi appréhendé au fur et à mesure les connexions que le champ de la pratique photographique entretient avec la peinture, ou encore la vidéo. J’y ai fait des découvertes que j’ai partagées avec vous, dont beaucoup s’inscrivent dans les articles du blog ilikethisart tenu par Jordan Tate, universitaire américain et artiste que je traduis régulièrement.

Des coups de cœur, j’en ai eu, pour : Hiroshi Sugimoto, Philip-Lorca diCorcia, Ed Rusha, Bernd & Hilla Bescher, Thomas Struth, Lewis Baltz, Sophie Ristelhueber, Jean-Marc Bustamante (peut-être mon préféré :-)), Georges Rousse, Thibault Brunet & Marc Lathuillière (représentés par l’excellente galerie Binome), Andreas Gursky, Jim Sanborn, Richard Prince, David Brandon Geeting, Jeff Wall, Nicolas Dhervillers et beaucoup d’autres… jusqu’à Solmaz Daryani, jeune artiste iranienne avec qui je suis rentré en contact et dont j’espère pouvoir diffuser sur ce blog un extrait du reportage que lui ont consacré les journalistes Nathalie Masduraud et Valérie Urrea dans : Focus Iran, l’audace au premier plan

New Photography : de 1985 à 1999

C’est au milieu des années 80 que le MoMA se décide à sélectionner et exposer tous les ans (à cheval sur 2 années à partir de 1986) les travaux de photographes contemporains. Sous l’impulsion de John Szarkowski (1925-2007), conservateur pour la photographie au MoMA de 1962 à 1991, la 1ère édition de New Photography a lieu en 1985 et présentent les travaux de Zeke Berman, Antonio Mendoza, Judith Joy Ross & Michael Spano. 

Cet événement bisannuel perdure aujourd’hui, la dernière exposition ayant eu lieu en 2018 (du 18 mars au 19 août 2018  :  Being – New Photography 2018) ↓

Adelita Husni-Bey, The Council, 2018

Adelita Husni-Bey, The Council, 2018. Courtesy the artist and Laveronica arte contemporanea, Modica, Italy. © 2018 Adelita Husni-Bey. Adelita Husni-Bey est une artiste italienne faisant partie de la sélection 2018 de New Photography.

 

Sam Contis, Denim Dress, 2014. ©2018 Sam Contis/The Museum Of Modern Art, Acquired through the generosity of Thomas and Susan Dunn. Sam Contis est un artiste américain faisant partie de la sélection 2018 de New Photography.

Pour vous, j’ai décidé de montrer les travaux de photographes sélectionnés pour New Photography de 1985 à 1999. Avec la photographie qui est un médium évoluant à grande vitesse, intégrant  les innovations technologiques du numérique, le champ des possibles est désormais immense. C’est pourquoi, j’ai sélectionné 4 photographes qui m’ont semblé avoir une véritable signature artistique, singulière. Un critère éminemment crucial, souligné par le photographe, enseignant en photographie, auteur et galeriste lyonnais Jacques Damez que j’avais interviewé

Les photographies de David T.Hanson/Uta Barth/Thomas Florschuetz/Paul Graham

David T. Hanson (1948) est un photographe américain dont le travail documenté sur l’exploitation des ressources minières et énergétiques sur le sol américain font inévitablement sens à une époque où nous parlons d’urgence climatique. De 1982 à 1985, son travail intitulé Coldstrip, Montana, est une étude approfondie de l’une des plus grandes mines de charbon en Amérique du Nord, de sa centrale au charbon et de la ville-usine moderne qu’elle entoure. La ville de Colstrip a été créée en 1923,  au sommet d’une des plus grandes réserves de charbon au monde,  lorsque le chemin de fer du Pacifique Nord a commencé à y extraire le précieux minerai. Puis, en 1959, la Northern Pacific (après être passée de l’électricité à vapeur au diesel) a vendu les concessions de charbon, les mines et le lotissement urbain à la Montana Power Company. David T. Hanson, originaire de la région, a patiemment arpenté le terrain, nous livrant des clichés de la progressive destruction du paysage, au profit d’une activité humaine et technologique dévoreuse des ressources terriennes. ↓

Vue de la 1ère Eglise baptiste de Coldstrip : bâtiments de l'entreprise et centrale électrique, 1984. Photographie David T. Hanson

Vue de la 1ère Eglise baptiste de Coldstrip : bâtiments de l’entreprise Montana Power Company et centrale électrique, 1984. Photographie de David T. Hanson, issue du livre Colstrip, Montana, Courtesy of D.A.P. Image extraite du site : https://www.npr.org/sections/pictureshow/ 

 

Mine à ciel ouvert, centrale électrique et bassins à déchets, 1984. Photographie de David T. Hanson

Mine à ciel ouvert, centrale électrique et bassins à déchets, 1984. Photographie de David T. Hanson, issue du livre Colstrip, Montana, Courtesy of D.A.P. Image extraite du site : https://www.npr.org/sections/pictureshow/ 

 

Vue du chemin Sarpy Creek: nouvelle zone minière et tas de déblais, 1985. Photographie de David T. Hanson

Vue du chemin Sarpy Creek : nouvelle zone minière et tas de déblais, 1985. Photographie de David T. Hanson, issue du livre Colstrip, Montana, Courtesy of D.A.P. Image extraite du site : https://www.npr.org/sections/pictureshow/ 

 

Bassins de récupération et bassins d'évaporation, 1984. Photographie de David T. Hanson

Bassins de récupération et bassins d’évaporation, 1984. Photographie de David T. Hanson, issue du livre Colstrip, Montana, Courtesy of D.A.P. Image extraite du site : https://www.npr.org/sections/pictureshow/ 

Uta Barth est une artiste allemande, née à Berlin en 1958 et dont les travaux ont intégré les plus grandes collections privées et publiques du monde. Les images que capture Uta Barth sont délibérément, à première vue, vides de sens, une sorte « d’abstraction picturale » qui laisse le spectateur donner libre cours à son imagination. Dans son travail, j’aime la mise en scène de la lumière dans le regard porté aux objets/pièces du quotidien. Elle en utilise à plein les qualités naturelles pour capturer des instants accidentels et fugaces…. ↓

Uta Barth, Untitled (06.12) 2006

Uta Barth, Untitled (06.12) 2006. Épreuves chromogéniques montées à hauteur de visage ; 3 panneaux, 58,4 x 163,8 cm (23 x 64 1/2 pouces) hors tout. Image depuis le site de l’artiste : http://utabarth.net/

 

 

Uta Barth, Deep Blue Day (Untitled 12.4) 2012.

Uta Barth, Deep Blue Day (Untitled 12.4) 2012. Imprimé jet d’encre monté à hauteur de visage ; 37 5/8 x 40 3/8 pouces (95,6 x 102,5 cm). Image depuis le site de l’artiste : http://utabarth.net/

 

Uta Barth, In the Light and Shadow of Morandi (17.03) 2017

Uta Barth, In the Light and Shadow of Morandi (17.03) 2017. Impression pigmentée d’archives en relief, de forme irrégulière, montée à hauteur de visage ; 48,75 x 52,75 x 1,75 pouces (123,8 x 134 x 4,4 cm). Image depuis le site de l’artiste : http://utabarth.net/

 

Uta Barth, nowhere near (Untitled 99.8) 1999.

Uta Barth, nowhere near (Untitled 99.8) 1999. Impression chromogénique ; 89 x 111,8 cm (35 x 44 pouces). Image depuis le site de l’artiste : http://utabarth.net/

 

Uta Barth, Sundial (07.12), 2007

Uta Barth, Sundial (07.12) 2007. Épreuves chromogéniques montées à hauteur de visage ; 3 panneaux, 30 x 114 1/2 pouces (76,2 x 290,8 cm). Image depuis le site de l’artiste : http://utabarth.net/

Thomas Florschuetz est né en 1957 à Zwickau (Allemagne), il vit et travaille à Berlin. Et oui me dirait vous, encore un éminent représentant de l’école photographique allemande contemporaine (Gursky, Höfer, Ruff et Struth). Faisant partie de la sélection New Photography des années 1989-1990, il présente alors des clichés de parties du corps prises en gros plan qui embarquent le spectateur dans un royaume lilliputien (des cheveux et des pores grandement magnifiés). Pour autant, ce ne sont pas ces photographies qui ont attisé ma curiosité, mais bien des photos architecturales plus récentes. Sûrement mon goût pour les Non-lieux :-)). Florschuetz a ainsi photographié la Chapelle de Ronchamp du Corbusier, les bâtiments d’Oscar Niemeyer à Brasilia, ou encore Le Nouveau Musée et le Palais de la République durant sa démolition à Berlin. ↓

 

Thomas Florschuetz, o.T. (Ronchamp) # 04, 2005

Thomas Florschuetz, o.T. (Ronchamp) # 04, 2005. L’architecture du Corbusier photographiée par l’artiste dans la Chapelle de Ronchamp. © Courtesy Galerie m, Bochum and the Artist

 

 

Thomas Florschuetz, Ohne Titel (Palast) 56, 2006/07

Thomas Florschuetz, Ohne Titel (Palast) 56, 2006/07 © VG Bild-Kunst, Bonn 2019 © Courtesy Galerie m, Bochum and the Artist. Le Palais de la République pendant sa démolition, lieu que hanta le photographe.

 

Thomas Florschuetz, ohne Titel (Palast) 55, 2006.

Thomas Florschuetz, Ohne Titel (Palast) 55, 2006. Courtesy Galerie m, Bochum and the Artist. Le Palais de la République pendant sa démolition.

 

Thomas Florschuetz, Enclosure (Neues Museum) , 2010

Thomas Florschuetz, Enclosure (Neues Museum), 2010. Courtesy Galerie m, Bochum and the Artist. Le Nouveau Musée photographiée par l’artiste, un des musées nationaux de Berlin. Le Palais a été restauré par l’architecte anglais David Chipperfield. « La splendeur originelle du musée, inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO en 1999, a été restaurée.» (Wikipedia)

 

Photographie de Thomas Florschuetz, voûte, détail architectural.

Photographie de Thomas Florschuetz, voûte, détail architectural.

Né en 1956, Paul Graham est un spécialiste de la photographie documentaire. Il a gagné une quantité de prix internationaux durant sa carrière (prix Hasselblad, bourse W. Eugene Smith, bourse du Winston Churchill Memorial Trusts, de la fondation John Simon Guggenheim Memorial Foundation, etc.) et son travail a fait l’objet d’une rétrospective de mi-carrière au début des années 2010, au sein de plusieurs institutions culturelles européennes. Graham traite des sujets sociaux. Dans les années 80, alors qu’il est au chômage dans une Angleterre minée par la crise industrielle, Paul Graham, souhaitant devenir photographe, commence à photographier les bureaux de chômage. Mais il y a un œil chez Paul Graham, pour tout… En témoignent ses clichés sur la vie urbaine, réalisés à New-York à une époque plus récente ou lorsqu’il sillonnait l’Autoroute anglaise A1.

Paul Graham, Waiting Room, Poplar DHSS, East London, 1985.

Paul Graham, Waiting Room, Poplar DHSS, East London, 1985. Photo extraite du site https://www.parisbouge.com/ 

 

Paul Graham, DHSS Emergency Center, Elephant and Castle, South London, 1984,

Paul Graham, DHSS Emergency Center, Elephant and Castle, South London, 1984, Courtesy galerie Les filles du calvaire, Paris. Personnes dans une salle d’attente du Département de la Santé et des Service Sociaux (Department of Health and Social Services).

 

Paul Graham: Pawn Shop, Ozone Park, New York, 2013,

Paul Graham, Pawn Shop, Ozone Park, New York, 2013, 161 x 244 cm, Pigment Ink Print, © Paul Graham, Courtesy carlier I gebauer.

 

Paul Graham, Pittsburgh, 2004

Paul Graham, Pittsburgh, 2004, photographie de la série a shimmer of possibility. Photographie extraite du site https://pier24.org/ 

 

Paul Graham, photographie de la série consacrée à l'Autoroute A1

Paul Graham, photographie de la série consacrée à l’Autoroute A1. L’artiste a passé 2 années à documenter la vie et les paysages de la Great North Road.

 

→ Parmi les autres artistes qui méritent le détour, j’aurais pu vous parler de Paul D’Amato, JoAnn Verburg, Thomas Demand & Beat Streuli.

 

F.B.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Copyright Art Design Tendance - Réalisation SwMedia